Comment la haine nourrit le djihadisme et les populismes

17/09/17 à 12:47 - Mise à jour à 13:19
Du LeVif/l'Express du 15/09/17

Dans Aux sources du terrorisme, en 2009, la philosophe et psychanalyste Hélène L'Heuillet explorait les origines psychologiques possibles de la volonté de terroriser. Avec son dernier livre Tu haïras ton prochain comme toi-même, elle explique comment l'absence de plus en plus fréquente du refoulement de la haine nourrit le djihadisme comme les populismes.

Pourquoi la haine est-elle le vecteur aussi bien du djihadisme que du populisme ?

Parce qu'elle est haine de soi et haine de l'autre, qui incitent au meurtre dans le djihadisme, et à l'éviction de l'autre dans le populisme. Le rapport à la haine rapproche le populisme et le djihadisme ; d'où une série de ressemblances malgré l'hétérogénéité des idéologies.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires