Cleveland : Castro était connu de la police

13/05/13 à 20:13 - Mise à jour à 20:13

Source: Le Vif

Ariel Castro, inculpé pour la séquestration et le viol pendant une décennie de trois jeunes Américaines dans sa maison de Cleveland (Ohio, nord), était connu des autorités pour des faits de violences et de menaces, a indiqué la police lundi.

Cleveland : Castro était connu de la police

© Image Globe

Les policiers de Cleveland avaient interrogé Ariel Castro à au moins huit reprises ces dernières années. Elle a été sévèrement critiquée pour n'avoir pas pu retrouver plus rapidement les trois femmes enlevées. Mais elle a insisté dans un rapport rendu public lundi sur le fait qu'elle n'avait pas eu de raison particulière de soupçonner Castro.

Ce dernier, 52 ans, chauffeur de bus au chômage, a été arrêté la semaine passée après qu'une de ses victimes est parvenue à s'enfuir de la maison où elle était retenue captive depuis près d'une décennie en compagnie de deux autres jeunes femmes.

Des agents de police avaient interrogé Castro en janvier 2004 après qu'il eut oublié un enfant handicapé dans un bus scolaire. Ariel Castro l'aurait notamment insulté alors qu'il s'arrêtait acheter à manger dans un fast-food. L'affaire avait au final été réglée par la direction de l'école.

L'ex-femme de Castro s'était aussi plainte en 2005: il avait menacé de la conduire jusqu'en Indiana et de la battre devant ses enfants si elle n'arrivait pas à convaincre leur fille de revenir à Cleveland pour témoigner contre un autre homme, leur ancien beau-père, qui était accusé d'avoir abusé d'elle.

En 1994, le propriétaire d'une maison voisine avait à son tour fait appel à la police après que Castro eut essayé de le frapper avec une pelle.

Deux ans plus tard, le nouveau compagnon de son ex-femme avait aussi appelé la police: Castro l'avait menacé et essayé de l'écraser avec sa voiture à cause "d'un conflit persistant".

Une ancienne voisine s'était également plainte après qu'Ariel Castro l'eut copieusement insultée alors qu'elle venait d'emménager.

En savoir plus sur:

Nos partenaires