Laurent de Sutter
Laurent de Sutter
Professeur à la VUB
Opinion

22/11/16 à 12:00 - Mise à jour à 12:07

C'est le moment de...(re)lire "Amérique"

Parmi les péchés mignons favoris des foules postmodernes, il y a celui du scandale et de la jouissance qui l'accompagne - le fait que tout, à commencer par les événements de la vie politique, puisse être source d'une exultation morale aussi furieuse que bruyante.

L'élection de Donald Trump à la présidence des Etats-Unis a offert une magnifique opportunité aux irrités de tout bord d'exprimer le fond de leur pensée, qu'elle prît le ton revanchard du satisfait, ou celui, larmoyant, du défait. Au-delà des banalités d'usage sur la grégarité émotionnelle des collectifs, surtout lorsqu'ils sont numérisés, ce cocktail d'exaspération et de sentimentalité témoigne d'un curieux présupposé ontologique : le fait que, pour la plupart des individus, les circonstances soient sérieuses. On ne plaisante pas avec l'élection d'un président des Etats-Unis, sauf si la plaisanterie en question reste...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires