Bulgarie: une situation "intolérable" pour 72 % de la population

27/07/13 à 12:05 - Mise à jour à 12:05

Source: Le Vif

Les Bulgares, qui protestent depuis le début de l'année contre la pauvreté et la corruption, qualifient à 72 % d'"intolérable" la situation dans leur pays, selon un sondage de l'institut Open Society publié samedi.

Bulgarie: une situation "intolérable" pour 72 % de la population

© Reuters

Ce taux de 72 % constitue un record depuis 6 ans et une hausse de 15 points par rapport à juillet 2012, selon cette enquête menée du 5 au 16 juillet auprès de 1.155 personnes. A peine 2 % trouvent la situation "normale" et 22 pc la qualifient de "supportable".

Concernant la situation économique, 63 % estiment qu'elle a empiré en un an et 37 % craignent qu'elle ne continue à s'aggraver.

Environ 40 % des Bulgares font plus confiance aux institutions européennes que bulgares. 70 % sont contents que leur pays soit membre de l'Union européenne en raison de la possibilité de travailler dans l'UE, de voyager librement et de toucher des fonds européens.

En revanche, 67 % sont opposés à une adoption de l'euro. Le régime d'austérité en place, au sein duquel la devise bulgare, le lev, est rattachée à l'euro et qui garantit une stabilité macro-économique, obtient le soutien de 56 % de la population.

Selon une étude du syndicat KNSB publiée samedi, 51,7 % des ménages, soit 3,7 millions de personnes, vivent avec un revenu mensuel de 310 leva (158 euros) par personne, bien en-dessous des 566,63 leva (290 euros) par personne nécessaires pour une vie normale, que seuls 13,4 % des ménages atteignent.

Les Bulgares sont divisés dans leur position envers le gouvernement de technocrates de Plamen Orecharski, soutenu par les socialistes et dont la démission est réclamée par des manifestations quotidiennes à Sofia, a constaté Open Society.

En savoir plus sur:

Nos partenaires