Breivik : l'isolement Total est une "méthode de torture sadique"

19/08/11 à 16:42 - Mise à jour à 16:42

Source: Le Vif

Le tribunal d'Oslo a prolongé de quatre semaines le placement en isolement total d'Anders Behring Breivik, l'auteur des deux attaques meurtrières du 22 juillet en Norvège, qui réclamait la levée de cette mesure qu'il considère comme étant une "torture sadique".

Breivik : l'isolement Total est une "méthode de torture sadique"

© Image Globe

L'extrémiste de 32 ans qui se dit en guerre contre le multiculturalisme et l'"invasion musulmane" en Europe pourra rester en isolement jusqu'au 19 septembre, a tranché le juge Hugo Abelseth, qui a estimé que des communications avec le monde extérieur pourraient déboucher sur la disparition de preuves.

Au cours de cette audience, la deuxième depuis son arrestation, Behring Breivik s'est plaint que le maintien en isolement total était "ennuyant" et "monotone" et que cela constituait une "méthode de

torture sadique", a dit Hugo Abelseth.

"L'isolement total est un outil radical", a estimé le juge. "A la lumière de la gravité des faits en question et du risque de disparition des preuves, la cour juge néanmoins que le maintien en isolement total reste nécessaire", a-t-il dit.

"Etre confiné seul dans une petite cellule est difficile", a expliqué de son côté Geir Lippestad, l'avocat de Behring Breivik, à la presse.

Faute d'avoir été autorisé à porter une queue-de-pie, l'extrémiste norvégien a comparu "dans un costume ordinaire", a précisé l'avocat.

Le tribunal d'Oslo avait rejeté mercredi sa requête de comparaître en queue-de-pie, estimant que cette tenue pourrait être "perturbante, offensante et provocante", comme il avait déjà rejeté son souhait de porter un "uniforme" lors de la première audience le 25 juillet.

Au total, 77 personnes sont mortes dans la fusillade contre un rassemblement de jeunes sur l'île d'Utoeya, au nord-ouest d'Oslo, le 22 juillet et dans l'explosion juste auparavant d'une camionnette piégée près du siège du gouvernement norvégien.

Actuellement en détention provisoire dans une prison de haute sécurité près d'Oslo, Behring Breivik a reconnu être l'auteur des deux attaques et dit avoir agi seul.

Une nouvelle audience est prévue le 19 septembre: le tribunal se prononcera sur le prolongement de la détention provisoire, qui peut en général être étendue de huit semaines au maximum, et sur la question de l'isolement, lequel ne peut être prononcé que pour une période renouvelable de quatre semaines.

Le Vif.be, avec Belga

Nos partenaires