Avec Nikol Pachinian comme Premier ministre, l'Arménie tente un pari national

11/05/18 à 13:30 - Mise à jour à 13:51
Du Le Vif/L'Express du 10/05/18

En s'appuyant sur un élan populaire, Nikol Pachinian tente une révolution douce. Inédit dans l'espace postsoviétique.

Une révolte existentielle s'est levée en Arménie. A la grande différence des autres soulèvements populaires postsoviétiques, le mouvement qui emplit les rues d'Erevan depuis près d'un mois tient à la destinée même de cette nation enclavée, désormais peuplée de moins de trois millions d'habitants, qui cherche sa propre voie sans remettre en question les grandes lignes d'appartenance stratégique. Cette affirmation d'une destinée spécifique se veut fondamentalement démocratique au coeur même de la sphère d'influence dominée par la Russie autoritaire de Vladimir Poutine. Vingt-six ans après la proclamation de son indépendance, l'Arménie tente un pari national, celui de choisir ses dirigeants selon un schéma inédit.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires