Au Portugal, la crise politique aura des "conséquences gravissimes"

24/03/11 à 07:26 - Mise à jour à 07:26

Source: Le Vif

Le Premier ministre portugais José Socrates, qui a présenté mercredi soir sa démission après le rejet de son nouveau programme d'austérité, a averti que la crise politique aurait des "conséquences gravissimes" pour le pays.

Au Portugal, la crise politique aura des "conséquences gravissimes"

© EPA/JOSE SENA GOULAO

"Cette crise politique, en ce moment, aura des conséquences gravissimes sur la confiance dont le Portugal a besoin auprès des institutions et des marchés financiers", a déclaré M. Socrates, dont la démission intervient à la veille du sommet européen qui doit parachever la réponse de l'UE à la crise de la dette.

Depuis des mois, le Portugal est considéré par les marchés financiers comme le prochain candidat à un soutien financier de l'Union européenne et du Fonds monétaire international, dans le sillage de la Grèce puis de l'Irlande l'an dernier.

"Aujourd'hui, tous les partis de l'opposition ont rejeté les mesures proposées par le gouvernement pour éviter que le Portugal doive recourir à un programme d'aide extérieure", a déclaré M. Socrates dans un communication au pays.

"L'opposition a retiré au gouvernement toutes les conditions pour gouverner. J'ai par conséquent présenté ma démission au président de la République", a-t-il dit.

Levif.be avec Belga

Nos partenaires