Alerte aux Tchernobyl bis

26/04/16 à 14:32 - Mise à jour à 14:32

Source: Le Vif/l'express

Trente ans après la plus grande catastrophe nucléaire, la sûreté a beaucoup progressé, mais des risques sérieux persistent pour nombre de centrales. Et de nouvelles menaces se profilent. Etat des lieux.

Au moins 41 morts, des centaines de blessés... Le bilan des séismes qui ont frappé le sud-ouest du Japon, les 14 et 16 avril, est lourd, mais il aurait pu être pire. Que se serait-il passé si un tsunami avait frappé la centrale nucléaire de Sendai, à une centaine de kilomètres ? Difficile à dire. Cinq ans après l'accident de Fukushima, les experts sont devenus prudents. Le nucléaire a beau être une industrie de pointe, celle-ci n'en reste pas moins difficile à maîtriser. C'est son paradoxe. Puissante - on compte 440 réacteurs en fonctionnement dans le monde, et 65 en construction, selon l'Association mondiale du nucléaire -, elle n'en a pas moins des pieds d'argile. Les centrales vieillissent, l'argent manque pour les moderniser, et de nouvelles menaces émergent, comme le terrorisme.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires