Affaire Bettencourt : le parti de Sarkozy perquisitionné

09/09/10 à 12:27 - Mise à jour à 12:27

Source: Le Vif

Le siège parisien du parti UMP du président français Nicolas Sarkozy a été perquisitionné hier par la police dans le cadre de l'affaire Bettencourt/Woerth, a-t-on appris jeudi auprès du numéro un du parti, Xavier Bertrand.

Affaire Bettencourt : le parti de Sarkozy perquisitionné

© Reuters

Nouveau rebondissement dans l'affaire Bettencourt: Le siège de l'UMP a fait l'objet hier de perquisitions dans le cadre de l'enquête ouverte à l'encontre de Lilianne Bettencourt, soupçonnée de collusion financière avec le parti majoritaire.

L'information a été révélée par le site parismatch.com, qui affirme que les policiers se sont déplacés dans le cadre du volet de l'enquête concernant l'attribution de la Légion d'honneur à Patrice de Maistre, gestionnaire de fortune de la milliardaire. C'est la première fois que le parti majoritaire se retrouve directement visé par la procédure qui avait été ouverte au printemps dernier, à la suite de la publication d'enregistrements clandestins de Liliane Bettencourt.

Interrogé par Paris Match, le directeur général du parti majoritaire Eric Cesari confirme : "La police judiciaire nous avait prévenu 24 heures à l'avance. Les policiers ont expertisé les documents ayant trait à la campagne présidentielle. Ils n'ont rien trouvé et n'ont emporté aucune pièce comme l'indique le constat que nous avons signé."
Xavier Bertrand, secrétaire général de l'UMP, a confirmé ce matin que la perquisition avait bien eu lieu.

Le gouvernement français se trouve donc en porte-à-faux à l'heure où son action politique est déjà fortement contestée en ce qui concerne le dossier des retraites.

Le Vif.be, avec L'Express.fr

Nos partenaires