La jument d'Elizabeth II chargée comme une mule

24/07/14 à 14:35 - Mise à jour à 14:35

Source: Le Vif

Les tabloïds ont souvent eu tendance à mettre les soucis de drogue de la famille Windsor sur le dos du prince Harry. Désormais, ils pourront également évoquer Estimate, une jument de cinq ans, propriété de la reine Elizabeth II.

La jument d'Elizabeth II chargée comme une mule

© Reuters

Les tabloïds ont souvent eu tendance à mettre les soucis de drogue de la famille Windsor sur le dos du prince Harry. Désormais, ils pourront également évoquer Estimate, une jument de cinq ans, propriété de la reine Elizabeth II.

Ce beau cheval racé de cinq ans a fait le bonheur de la régente, l'an dernier, en remportant la prestigieuse course de plat, "Ascot Gold Cup", et cette année encore en s'adjugeant la seconde place.



Un sacré canasson donc, selon les spécialistes, sauf que ce deuxième merveilleux résultat serait en réalité dû à une prise de morphine, d'après un communiqué de Buckingham Palace tombé le 22 juillet dernier. De quoi émouvoir la BBC qui, dans l'empressement, faisait défiler sur le bandeau de BBC News l'annonce d'une reine sous morphine.

"Les premières indications montrent que le test positif résulte d'une consommation de nourriture contaminée. Sir Michael Stoute (l'entraîneur de la jument, NDLR) travaille en étroite collaboration avec la société d'alimentation concernée pour découvrir comment la nourriture a pu être contaminée avant d'être livrée dans ses écuries", a informé John Warren, conseiller hippique de la reine, dans ce communiqué. Et d'ajouter que : "Sir Michael continue d'offrir sa pleine coopération", et qu'"il n'y aura aucun autre commentaire tant que la British Horseracing Authority (BHA, l'autorité de régulation des courses hippiques en Grande-Bretagne, NDLR) n'aura pas fait part de ses conclusions" et que "Sa Majesté a été informée de la situation".

Selon The Guardian, si les tests de la BHA sont confirmés, Estimate sera disqualifiée de l'édition de cette année et ne touchera pas la récompense de 80.625 livres ( soit environ 102 000 euros).

Le journal rapporte toutefois que ce n'est pas la première fois que la Reine est indirectement impliquée dans un scandale hippique. En 2009, l'entraîneur Nicky Henderson avait notamment été sanctionné de 40.000 livres d'amende pour avoir injecté un agent de coagulation de sang dans un des chevaux de la propriété d'Elizabeth II.

En savoir plus sur:

Nos partenaires