Indonésie: Widodo revendique la victoire à la présidentielle

09/07/14 à 10:41 - Mise à jour à 10:41

Source: Le Vif

(Belga) Le gouverneur de Jakarta, Joko Widodo, a revendiqué la victoire à l'élection présidentielle mercredi en Indonésie, peu après la clôture du scrutin le plus crucial dans la troisième démocratie du monde depuis la chute du dictateur Suharto il y a 16 ans.

Indonésie: Widodo revendique la victoire à la présidentielle

D'après des enquêtes réalisées par plusieurs instituts de sondage à partir du décompte des bulletins de vote, Joko Widodo, surnommé Jokowi, recueille environ 53% des suffrages contre 47% pour son rival, l'ex-général controversé Prabowo Subianto. Entouré de membres de sa formation, le Parti démocratique indonésien de la lutte (PDI-P), Jokowi a déclaré lors d'une conférence de presse à Jakarta, une heure et demie après la clôture du scrutin: "Nous voudrions remercier chaleureusement tous les Indonésiens (...) ainsi que les membres du parti qui ont travaillé dur du matin au soir". "Les résultats montrent pour le moment que Jokowi-JK l'emportent", a-t-il ajouté en référence à son candidat à la vice-présidence, Jusuf Kalla. Un peu plus tôt, la dirigeante du PDI-P, Megawati Soekarnoputri, avait indiqué que sur la base de ces estimations en général très fiables, Jokowi pouvait "être déclaré président de 2014 à 2019". Mais l'équipe de campagne de Prabowo Subianto, le rival de Jokowi, a refusé de concéder la défaite. "Le processus est toujours en cours", a déclaré son chef de campagne, Mahfud MD, ajoutant que "d'après les sondages de nos instituts, la victoire est de notre côté". Près de 190 millions d'électeurs dans cet immense archipel de 17.000 îles et îlots étaient appelés à choisir entre deux candidats dont la personnalité et la vision de l'avenir du pays sont très différentes. Jokowi est considéré par ses partisans comme le candidat qui poursuivra les réformes démocratiques de l'ère post-Suharto (1967-1998). Cet ancien vendeur de meubles est le premier candidat à la présidentielle sans liens avec le régime autoritaire du passé. Son rival, Prabowo Subianto, est un ancien gendre de Suharto qui a reconnu avoir enlevé des militants prodémocratie à la fin de l'ère Suharto. (Belga)

Nos partenaires