Immobilier à Bruxelles - FDF: le nouveau code du logement défendu par l'olivier ne résorbera pas la crise sociale

05/06/13 à 15:27 - Mise à jour à 15:27

Source: Le Vif

(Belga) La nouvelle mouture du code du logement en Région bruxelloise soutenue par la majorité de type "olivier" ne permettra pas la refonte de ce secteur que requièrent la crise et ses répercussions sociales, ont affirmé mercredi le chef de file des FDF au parlement bruxellois, Didier Gosuin, et le député FDF Michel Colson.

Immobilier à Bruxelles - FDF: le nouveau code du logement défendu par l'olivier ne résorbera pas la crise sociale

Pour eux, les options défendues par le gouvernement bruxellois depuis 2004 n'ont pas permis d'accroître l'offre de logements sociaux disponibles. Les FDF ont déposé en commission 23 amendements dont un destiné à mettre en place un système d'allocation-loyer pour les propriétaires qui accepteraient son plafonnement. Selon Didier Gosuin et Michel Colson, près de 39.000 ménages étaient inscrits au 1er janvier 2012 sur les listes d'attente d'un logement social, soit 17.500 de plus qu'en 2005. Entre 2004 et 2011, le nombre de logements sociaux vides a quant à lui augmenté de près de 88% pour atteindre 3.429 unités. Conséquence: dans un contexte d'accroissement de la pauvreté, des milliers de familles se tournent vers le parc privé où l'augmentation constante des loyers aggrave leur situation. Cela tend donc à démontrer que les instruments actuels ne suffisent pas pour faire face à la crise du logement. Le modèle d'allocation-loyer encadré proposé par les Fédéralistes Démocrates Francophones s'inspire du dispositif des Agences Immobilières Sociales qui a permis d'augmenter le nombre de logements à finalité sociale dans la capitale. Comme pour les AIS, l'allocation-loyer encadré consiste à fixer un loyer payé par les locataires, inférieur à celui perçu par les propriétaires. La différence prend la forme d'une allocation-loyer payée directement au propriétaire, moyennant une forme d'encadrement pour la durée du bail. Par ailleurs, les FDF ont estimé que les personnes en situation de handicap, et singulièrement celles qui sont fortement dépendantes, étaient particulièrement touchées par le manque de places à Bruxelles et par l'absence de réponse du nouveau code du logement concocté par la majorité pour améliorer leur sort. (Belga)

Nos partenaires