Grèce: la seconde moitié des députés d'Aube dorée visée par la justice

20/02/14 à 18:28 - Mise à jour à 18:28

Source: Le Vif

(Belga) La justice grecque qui a déjà inculpé la moitié des députés du parti néonazis Aube dorée, a demandé la levée de l'immunité parlementaire des neuf autres députés du groupe dans le cadre de l'enquête qui vise le parti au titre "d'organisation criminelle", a-t-on appris jeudi de source judiciaire.

Grèce: la seconde moitié des députés d'Aube dorée visée par la justice

Cette requête de la part des juges d'instruction qui dirigent les investigations depuis plusieurs mois pourrait être le premier pas vers une inculpation de ces neuf parlementaires, à l'image de ce qu'il s'est passé pour les autres élus du groupe. Le parti néonazi grec Aube dorée (Xhryssi Afghi) est entré au parlement en juin 2012 avec 18 députés. Neuf d'entre eux, dont Nikos Michaloliakos, fondateur et chef de cette formation, ont été inculpés depuis le mois d'octobre pour appartenance ou direction d'une "organisation criminelle". Six d'entre eux, dont Michaloliakos, sont en détention provisoire. L'agence de presse grecque ANA (semi-officielle) a rapporté qu'un député Aube dorée avait proféré des insultes contre le ministre de l'Intérieur et un député Pasok dans les couloirs du parlement, alors qu'avait été diffusée la nouvelle de la requête déposée par les juges. Le porte-parole d'Aube Dorée Ilias Kasidiaris, inculpé et sous contrôle judiciaire mais toujours titulaire de son mandat de député, a ensuite traité les juges de "vendus", devant plusieurs caméras de télévision, et accusé le gouvernement de "manipulation" avant les élections locales et européennes du mois de mai. (Belga)

Nos partenaires