Grèce: deux députés d'Aube dorée viennent menottés devant le Parlement

07/05/14 à 15:49 - Mise à jour à 15:49

Source: Le Vif

(Belga) Deux députés grecs élus sous la bannière du parti néonazi Aube dorée, en détention provisoire pour "appartenance à une organisation criminelle", sont venus menottés au Parlement mercredi, dans le cadre d'une nouvelle demande de levée de leur immunité parlementaire.

Grèce: deux députés d'Aube dorée viennent menottés devant le Parlement

Sous des mesures de sécurité draconiennes, Giorgos Germenis et Stathis Boukouras -- celui-ci récemment radié du parti --, ont été transférés à bord d'une fourgonnette policière au Parlement pour se défendre de cette nouvelle accusation de "détention illégale d'armes". Selon une photographe de l'AFP, les menottes leur ont été enlevées, à l'abri de la presse, avant leur entrée dans la salle de l'Assemblée nationale. Ces deux députés font partie d'un groupe de six élus sous l'étiquette d'Aube dorée, dont le chef Nikolaos Michaloliakos, placés en détention provisoire depuis plusieurs mois pour "direction et appartenance à une organisation criminelle". La grande majorité de 220 parlementaires présents ont voté en faveur de la levée de l'immunité parlementaire de ces deux députés ainsi que de deux autres élus sous la bannière d'Aube dorée: Nikos Mihos, accusé de "détention d'armes à feu illégales ayant pour but de les fournir à une organisation criminelle" et Chryssovalantis Alexopoulos, qui avait quitté le parti en mars, poursuivi "pour direction et appartenance à une organisation criminelle". C'est sous ce chef d'accusation que la majorité des 18 députés ou ex-députés de ce parti sont poursuivis depuis une offensive judiciaire déclenchée en septembre dernier après l'assassinat d'un musicien grec antifasciste près d'Athènes. Parti xénophobe et antisémite et ayant bénéficié d'une quasi impunité dans le passé, Aube dorée est accusée de nombreuses attaques contre immigrés et opposants politiques dont deux meurtres. (Belga)

Nos partenaires