Gouvernement flamand - Une équipe qui ferme des portes, selon le sp.a; le Flamand moyen va payer, selon Groen

23/07/14 à 19:17 - Mise à jour à 19:17

Source: Le Vif

(Belga) "Les années précédentes, nous avons ouvert des portes dans ce pays et donné leur chance aux jeunes, aux familles, aux aînés et à tout qui était dans les difficultés. Ce nouveau gouvernement flamand leur claque la porte à la figure", a dénoncé mercredi le président du sp.a, Bruno Tobback, après la présentation de l'accord conclu par la N-VA, le CD&V et l'Open Vld.

Le président des socialistes flamands a épinglé l'augmentation des droits d'inscription dans l'enseignement et la diminution des moyens de fonctionnement, une diminution des allocations familiales, une augmentation de la facture d'eau et d'électricité, la suppression de la gratuité des transports en commun, etc. "Tout le monde devra faire un effort mais pas tout le monde de la même manière. C'est l'homme et la femme de la rue qui reçoivent la facture, une fois par le bais des impôts, une autre par l'augmentation du prix des services communautaires. L'Europe montre depuis des années que cela mène à une mauvaise redistribution", a-t-il dit. Le "Flamand moyen" fera les frais de la politique du nouveau gouvernement de centre-droite, redoute le chef de groupe de Groen au parlement flamand, Björn Rzoska. "L'accord reste vague de manière inquiétante sur la façon dont les économies seront faites. Les Flamands sentiront passer 1,4 milliard d'économies. Ici, on ne taille pas pour permettre de fleurir. On y va plus profond et plus fort que jamais. On préfère provoquer des dégâts irréparables plutôt que d'économiser intelligemment", a-t-il ajouté. (Belga)

Nos partenaires