GB: percée "historique" des anti-européens aux cours d'élections locales partielles

03/05/13 à 20:36 - Mise à jour à 20:36

Source: Le Vif

(Belga) Le parti anti-européen Ukip a fait une percée "historique" au cours d'élections locales partielles au Royaume-Uni, selon les résultats publiés vendredi, mettant un peu plus sous pression les conservateurs du Premier ministre David Cameron, plombés à mi-mandat par leur politique d'austérité.

GB: percée "historique" des anti-européens aux cours d'élections locales partielles

Ce revers pour les tories s'accompagne d'une progression de l'opposition travailliste, qui s'inquiète aussi de la montée de l'Ukip. Le Labour a remporté 538 sièges (+291) sur les quelque 2.400 en jeu, selon les résultats des élections qui étaient organisées dans 40% des conseils locaux du pays. Au cours de ce scrutin local qui a valeur de test à deux ans des élections générales, la formation anti-européenne et anti-immigration Ukip a confirmé qu'elle était un acteur politique incontournable au Royaume-Uni: elle a obtenu 147 postes de conseillers, contre 8 auparavant. Elle a remporté en moyenne 25% des suffrages dans les circonscriptions où elle présentait des candidats. Il s'agit d'"un changement de cap dans la politique britannique", a lancé le chef de l'Ukip, Nigel Farage, dont le parti ne dispose pas de siège au Parlement britannique mais compte 12 députés au Parlement européen, qui sera renouvelé l'an prochain. Cette poussée de l'Ukip s'est faite au détriment des conservateurs, qui ont concédé 335 sièges, mais en conservent 1.116. "Nous devons respecter les personnes qui ont choisi de soutenir l'Ukip", a réagi M. Cameron qui avait pourtant classé un jour ce parti parmi les "barjos et les racistes". Le Labour, en tête dans les sondages depuis des mois, s'est réjoui des "réels progrès" qu'il a enregistrés jeudi, mais a reconnu qu'"il y avait encore du travail à faire". Leur chef, Ed Miliband, n'a pas non plus caché son inquiétude après le score de l'Ukip. (Belga)

Nos partenaires