Frontière franco-belge - Des caméras à reconnaissance automatique d'immatriculation pour 14 zones de police

30/01/13 à 17:49 - Mise à jour à 17:49

Source: Le Vif

(Belga) Quatorze zones de police situées sur la frontière franco-belge recevront quelque 50.000 euros destinés notamment à l'achat de caméras ANPR (reconnaissance automatique du numéro d'immatriculation), a indiqué mercredi la ministre de l'Intérieur Joëlle Milquet.

Frontière franco-belge - Des caméras à reconnaissance automatique d'immatriculation pour 14 zones de police

L'arrêté royal en ce sens a été publié au Moniteur belge vendredi dernier, a-t-elle précisé en commission de la Chambre. Six zones de police en Wallonie et huit en Flandre sont concernées. Ces équipements, mis en oeuvre avec les Régions, permettent de lire la plaque d'immatriculation des véhicules passants et de la comparer avec la banque de données nationale générale (BNG). L'appareil signale lorsqu'il repère le numéro d'un véhicule volé. Mme Milquet (cdH) refuse d'entendre parler de réintroduction de contrôles frontaliers, même temporaire. Une telle réintroduction serait limitée à un maximum de 30 jours, ce qui, au vu d'une période si limitée, n'est pas une réponse appropriée pour résoudre un problème structurel tel que la criminalité transfrontalière, a-t-elle fait valoir. Les règles européennes ne le permettent en outre pas dans ces circonstances. Les contrôles frontaliers sont par ailleurs difficilement praticables au vu du grand nombre de points de passage entre les deux pays. Il y en a ainsi une centaine entre La Panne et Brunehaut. Par ailleurs, une révision de l'accord de Tournai du 5 mai 2001 concernant la collaboration transfrontalière dans les domaines de la police et de la douane doit être signée fin février avec le ministre français de l'Intérieur. "Aucun ministre n'a fait autant depuis 10 ans", a assuré la ministre, rappellant les renforts accordés à plusieurs zones locales, le rôle accru du parquet fédéral et les collaborations plus étroites entre polices et justices françaises et belges. (PVO)

Nos partenaires