Fraude fiscale massive: le suspect principal dément toute activité frauduleuse

15/05/13 à 19:14 - Mise à jour à 19:14

Source: Le Vif

(Belga) Des perquisitions ont été menées mercredi dans une quarantaine d'endroits en Belgique et au Grand-Duché de Luxembourg dans le cadre d'une enquête sur des fraudes fiscales à grande échelle. Le suspect principal, un comptable originaire de Flandre occidentale, a assuré mercredi à l'Agence Belga qu'il n'avait mené aucune activité frauduleuse.

Jan V.A. aurait mis sur pied plusieurs mécanismes de fraude fiscale, s'appuyant sur des sociétés "boîtes aux lettres", toutes situées dans sa propre société au Grand-Duché de Luxembourg. Grâce à ses services, un bon nombre d'employés belges, responsables et consultants, notamment dans le monde du cyclisme, auraient pu éluder l'impôt en Belgique. Jan V.A. a travaillé dans le milieu bancaire jusqu'en 2002 avant de lancer sa propre entreprise. "Je me suis spécialisé dans la fiscalité internationale. Je suis actif dans différents pays, mais je déments formellement être impliqué dans cette affaire de fraude fiscale", a-t-il déclaré mercredi après-midi, quelques heures après que sa maison a été perquisitionnée. "Je n'étais même pas au courant qu'une enquête était en cours. Cette perquisition était totalement inattendue, mais elle s'est déroulée dans la sérénité. Les services judiciaires ont juste emporté quelques dossiers", a-t-il affirmé. Le juge d'instruction a également perquisitionné le siège de la société BFO qui, depuis 2002, conseille plus de 5.000 familles d'entrepreneurs, d'indépendants et professions libérales pour la constitution, la protection et la transmission de leur patrimoine personnel. D'après le CEO, "la perquisition ne portait pas sur les activités de l'entreprise ou de ses clients, mais sur des sociétés en commandite simple (SECS), avec lesquelles quelques uns de nos collaborateurs travaillent", a-t-il dit, soulignant que la société coopérait entièrement avec les enquêteurs. Il semble que ce soit Jan V.A. qui ait conseillé BFO, il y a dix ans, sur ces sociétés SECS. (Belga)

Nos partenaires