France: premier train à Brétigny, 4 jours après la catastrophe

16/07/13 à 13:58 - Mise à jour à 13:58

Source: Le Vif

(Belga) Un premier train de voyageurs est arrivé mardi à Paris-Austerlitz en passant par Brétigny-sur-Orge (Essonne), quatre jours après la catastrophe ferroviaire qui a fait six morts, mais le trafic ne devrait pas connaître d'amélioration "sensible" avant quinze jours.

France: premier train à Brétigny, 4 jours après la catastrophe

Premier convoi à emprunter une des voies traversant la gare de Brétigny-sur-Orge depuis le déraillement spectaculaire d'un train Paris-Limoges vendredi, le train Intercités 21388 en provenance d'Orléans est arrivé à 9h01 en gare d'Austerlitz, sans encombres mais avec près d'une demi-heure de retard. "Le train a roulé doucement, notamment au niveau de la gare de Brétigny et de la traversée de l'Essonne, en raison d'une réduction de l'alimentation électrique, conséquence de l'accident", a expliqué sur place un responsable de la SNCF. Une vingtaine d'agents de la compagnie ferroviaire étaient présents à l'arrivée du train pour accueillir quelque 800 passagers. La dernière voiture du convoi accidenté a été relevée lundi en fin de journée pour être évacuée. Mais la SNCF a averti que la circulation des trains resterait fortement perturbée au départ et à l'arrivée de la gare d'Austerlitz vers le Centre et le Sud-Ouest durant les travaux de rétablissement des installations. "Il faudra encore travailler pendant plusieurs semaines" pour un rétablissement total, a indiqué le ministre des Transports, Frédéric Cuvillier, lors d'une conférence de presse à Brétigny. Mais "dans une quinzaine de jours, l'amélioration sera sensible", a-t-il assuré, appelant les usagers à "comprendre" une situation à "caractère exceptionnel". Aucun autre train de voyageurs ne devait circuler sur la ligne mardi. Le ministre des transports a aussi rappelé que l'examen des 5.000 clisses du réseau était "en cours". Les trois enquêtes en cours (interne, administrative et judiciaire) se concentrent désormais sur les raisons pour lesquelles une éclisse, pièce métallique qui maintient dans l'axe deux rails bout à bout, s'est détachée des rails, provoquant une des pires catastrophes ferroviaires de ces dernières années. (Belga)

Nos partenaires