France/Meurtres à Grenoble: Un des 3 fuyards s'est rendu

03/10/12 à 15:01 - Mise à jour à 15:01

Source: Le Vif

(Belga) L'enquête sur la mort de deux jeunes vendredi, lynchés par un groupe d'agresseurs dans un quartier sensible de la banlieue de Grenoble, progressait rapidement après la reddition mercredi d'un des trois fuyards recherchés.

France/Meurtres à Grenoble: Un des 3 fuyards s'est rendu

Mercredi matin, l'un des trois fuyards considérés comme "très violents" "s'est constitué prisonnier", a indiqué une source proche de l'enquête. Il "est soupçonné d'avoir porté des coups de couteau" lors de la rixe mortelle. Un autre jeune, âgé de 17 ans, qui ne faisait pas l'objet d'un mandat de recherche, s'est également "rendu" spontanément mardi soir en région parisienne, selon cette source. "Il est soupçonné d'avoir joué un rôle dans la genèse de la dispute", a-t-on précisé. Le procureur de la République de Grenoble, Jean-Yves Coquillat, a expliqué que ce garçon avait "quitté Grenoble précipitamment pour se réfugier chez son oncle en région parisienne". Douze personnes étaient désormais en garde à vue pour assassinat mercredi matin. Parmi elles, figurent deux frères militaires de 19 et 20 ans, et leur mère, a indiqué le magistrat. Selon lui, seront déférés dans l'après-midi "ceux contre qui on a des charges suffisantes". Les deux frères semblent avoir joué un rôle central, avait-il indiqué mardi. Ils "sont à l'origine de la bagarre" mais ils "ont dit qu'ils réservaient leurs explications au juge", a-t-il dit. Lors de cette rixe mortelle, avec usage de couteaux, manches de pioche, bâtons ou encore marteaux selon le parquet, Kevin, étudiant, et Sofiane, éducateur, âgés de 21 ans, ont reçu plusieurs coups de couteau, "sept à huit" pour Kevin, et "une trentaine" pour son ami Sofiane. Une marche blanche "à la mémoire de Kevin et Sofiane" a rassemblé mardi après-midi près de 10.000 personnes. Les obsèques des deux victimes devaient se dérouler mercredi après-midi à la mosquée d'Echirolles. (FEJ)

Nos partenaires