Fonction publique: les ingénieurs wallons se croiseront les bras le 26 mars

19/03/13 à 17:59 - Mise à jour à 17:59

Source: Le Vif

(Belga) Les ingénieurs universitaires du Service Public de Wallonie (SPW) et des organismes d'intérêt public wallons se croiseront les bras le 26 mars afin de protester contre la dégradation de leur situation professionnelle, a annoncé mardi l'Union professionnelle des ingénieurs de la fonction publique wallonne (Upiwal).

A la suite de recours introduits par les juristes de l'administration régionale, le Conseil d'Etat a annulé en 2010 l'arrêté qui attribuait à certains métiers, dont les ingénieurs universitaires, une échelle de traitement spéciale. Le gouvernement wallon voulait de la sorte faciliter le recrutement pour des fonctions en manque de candidats. Au mois de janvier de cette année, il a prononcé un nouvel arrêt d'annulation visant l'arrêté qui organisait une situation transitoire. Le 21 février, le gouvernement a approuvé un projet d'arrêté introduisant un nouveau grade s'appliquant aux agents en charge de missions complexes. Selon les ingénieurs, le nouveau dispositif débouche sur un recul réel par rapport à leur situation antérieure. Il risque de se traduire par une baisse de salaire pouvant atteindre 734 euros par mois et sa mise en oeuvre sera laborieuse, a averti l'Upiwal. "Les difficultés rencontrées depuis plusieurs mois pour le recrutement ou le maintien en place des ingénieurs universitaires vont donc encore s'accentuer, conduisant dans un avenir proche à l'impossibilité de recruter ou à des départs massifs de ces agents, pourtant indispensables au fonctionnement opérationnel de la Wallonie", a souligné l'Union dans un communiqué. (NBA)

Nos partenaires