Flandre - L'Open Vld et Groen mettent en question des financements hors dotation à la VRT

11/03/13 à 18:18 - Mise à jour à 18:18

Source: Le Vif

(Belga) L'Open Vld et Groen ont remis lundi en question l'indépendance de la radio-télévision publique flamande, la VRT, du fait de certains financements hors dotation par le gouvernement flamand.

Les deux partis d'opposition estiment que les ministres flamands recourent trop souvent à ce type de financement additionnel pour la VRT et les soupçonnent de chercher ainsi à influer sur le contenu de certains programmes. Le député flamand Bart Tommelein (Open Vld) a interrogé chaque ministre de l'équipe de Kris Peeters sur les montants de ces financements additionnels octroyés annuellement. Une émission culinaire telle que "Dagelijkse Kost" ("Coût quotidien") sur Eén reçoit ainsi 282.500 euros du Centre flamand pour le marketing de l'agriculture et de la pêche (VLAM, soutenu par le gouvernement flamand) pour promouvoir certains produits. L'émission "Topstarter", qui cherche à susciter l'esprit d'entreprendre en Flandre, reçoit aussi un financement additionnel via le gouvernement. Pour Groen, l'indépendance de la VRT est menacée. "La dotation annuelle doit suffire à couvrir tous les coûts des programmes", affirme le député écologiste Bart Caron. "Si le gouvernement flamand veut que certains thèmes bénéficient de plus d'attention, il faut le définir dans le contrat de gestion quadriannuel". Dans les rangs de la majorité, Johan Verstreken (CD&V) partage le principe selon lequel les moyens du contrat de gestion devraient suffire. "Il n'est pas bon non plus que la VRT demande de l'argent pour certains programmes aux Villes et communes, au détriment des plus petites d'entre elles". Le député Philippe De Coene (sp.a) rappelle quant à lui l'absence de d'irrégularités, mais il réclame tout de même plus de transparence. Il plaide également pour une réduction de la dispersion des sources de financement. (KWO)

Nos partenaires