Facebook, un truc de vieux

29/12/13 à 14:19 - Mise à jour à 14:19

Source: Le Vif

Le réseau social le plus populaire du monde est en perte de vitesse chez les jeunes, selon une étude européenne. Facebook est désormais trop squatté par les parents, estiment-ils.

Facebook, un truc de vieux

© REUTERS/Lucas Jackson

"Mort et enterré." Il faut bien une étude de quinze mois menée dans huit pays pour parvenir à cette conclusion. Alors que Facebook affiche encore un dynamisme insolent et une croissance qui fait plus d'un jaloux, Daniel Miller, un chercheur britannique de l'université du Collège de Londres annonce que le réseau social est désormais snobé par les grands ados. 2013 est l'année du déclin de Facebook, assure-t-il.

"La plupart du temps, ils sont embarassés ne serait-ce que d'être associés avec Facebook. Alors qu'auparavant, les parents s'inquiétaient que leurs enfants rejoignent Facebook, les enfants disent désormais que ce sont leurs parents qui insistent pour qu'ils y restent. Les parents ont compris comment utiliser le site et y voient un moyen de rester en contact avec le reste de la famille. En réponse, les jeunes vont vers des choses plus cool." Et de citer Twitter, Instagram, Snapchat et WhatsApp.

Le scandale de la NSA et de l'espionnage des géants du net - et notamment Facebook - a-t-il fait fuir les adolescents? Pas du tout. La preuve, Instagram a été racheté par la boîte de Mark Zuckerberg et connaît un succès croissant. La migration des jeunes serait essentiellement motivée par le fait que les parents utilisent désormais massivement Facebook. Et tant pis si les autres réseaux sociaux sont parfois techniquement moins en pointe.

Selon Daniel Miller, les jeunes Britanniques, par exemple, utilisent Snapchat avec leurs proches amis, WhatsApp avec des amis assez proches, Twitter avec un plus grand ensemble et Instagram peut inclure des étrangers et est utilisé un peu différemment.

Emma Defaud

En savoir plus sur:

Nos partenaires