Face à la Russie, l'Otan doit investir davantage dans sa défense, estime Hagel

02/05/14 à 16:01 - Mise à jour à 16:01

Source: Le Vif

(Belga) Les 28 membres de l'Otan doivent augmenter leur budget consacré à la défense malgré leurs difficultés financières pour faire face à Moscou qui, "sur le long terme", va chercher à "tester" l'Alliance atlantique, a estimé le chef du Pentagone vendredi.

Face à la Russie, l'Otan doit investir davantage dans sa défense, estime Hagel

Face aux actions de la Russie en Ukraine, l'Otan a réagi avec "force et volonté" pour rassurer ses membres est-européens frontaliers du géant russe, se félicite Chuck Hagel lors d'un discours qu'il doit prononcer vendredi et dont des extraits ont été rendus publics. "Mais sur le long terme, nous devons nous attendre à ce que la Russie teste la raison d'être de notre alliance, notre énergie, notre engagement", note-t-il, appelant à investir dans l'alliance Depuis plusieurs années, les responsables américains s'inquiètent de la baisse des budgets de défense des membres européens de l'Otan. Fin mars à Bruxelles, le président américain Barack Obama s'était encore dit "préoccupé" par la baisse des dépenses militaires et avait appelé les Européens à prendre leurs responsabilités. Dans son discours devant le Wilson Center, un cercle de réflexion de Washington, le secrétaire à la Défense compte appeler à des "engagements financiers de la part de tous les Etats membres", selon l'extrait de son discours. Se disant conscient des difficultés financières de l'Europe et des problèmes des ministres de la Défense à parfois faire entendre leur point de vue au sein de leur gouvernement, le chef du Pentagone appelle à l'organisation d'une réunion ministérielle de l'Otan consacrée aux investissements de défense à laquelle participeraient les ministres des Finances. "Les leaders dans nos gouvernements doivent comprendre les conséquences des tendances actuelles de baisse des dépenses de défense et aider à sortir de cette impasse budgétaire", selon lui. Les Etats-Unis contribuent à eux seuls à près des trois-quarts des dépenses de défense des 28 membres de l'Otan. (Belga)

Nos partenaires