Pollution : il y a moins de sacs plastiques dans les océans

05/04/18 à 14:57 - Mise à jour à 14:57

Source: The Independent

Le nombre de déchets plastique continue d'augmenter dans les mers et les océans, mais une étude a néanmoins révélé une nette baisse de la présence de sacs en plastique dans les eaux britanniques. Serait-ce la preuve que les mesures prises fonctionnent ?

Pollution : il y a moins de sacs plastiques dans les océans

Parmi les mesures prises, on retrouve notamment la taxe de cinq pence sur les sacs plastiques. © Getty Images/iStockphoto

25 ans d'étude sur la pollution des plastiques dans les fonds marins, telle est la base de données rassemblée par des scientifiques issus du gouvernement pour examiner le taux de déchets présent dans les eaux qui entourent l'Angleterre.

Les résultats annoncés pourraient bien être la preuve de la réussite des politiques prises pour diminuer la quantité de déchets plastiques utilisés. D'après le rapport remis par le Centre for Environment, Fisheries and Aquaculture Science (Cefas), le nombre de sacs en plastique trouvés dans les fonds marins britanniques a en effet chuté.

Lire aussi : Une première "Plastic Attack" en Belgique prévue samedi.

"Par rapport à 2010, nous avons observé de fortes baisses du pourcentage de sacs en plastique repêchés par les filets des chalutiers naviguant aux alentours de l'Angleterre. Et cette recherche suggère qu'en travaillant ensemble, nous pouvons réduire la quantité, réutiliser et recycler [le plastique] pour résoudre le problème des déchets marins", a expliqué le Dr Thomas Maes, spécialiste au Cefas, dans des propos rapportés par The Independent.

Une taxe sur les sachets...

Parmi les mesures prises, on retrouve notamment la taxe de cinq pence sur les sacs plastiques, introduite en Angleterre en octobre 2015. D'après le journal Edie.net, des statistiques gouvernementales dévoilées en juillet dernier montrent une réduction de 83% de l'usage de sacs plastiques jetables depuis l'instauration de cette mesure.

Les ministres ont salué cette initiative, la considérant comme une victoire importante dans la lutte contre les déchets plastiques. Les experts issus du Cefas ont même suggéré l'idée que les tendances observées dans les fonds marins ces quelques dernières années pourraient être en partie le résultat de cette action.

Lire aussi : Pollution : les pistes pour débarrasser les océans du plastique.

"Il est encourageant de voir que les efforts de toute la société, qu'il s'agisse du public, de l'industrie, des organisations ou du gouvernement, pour réduire la quantité des sacs à usage unique ont un effet [sur le long terme]", a déclaré le Dr Thomas Maes.

... et les tasses de café jetables ?

Depuis lors, les ministres ont envisagé l'instauration d'une taxe semblable sur les tasses de café jetables. Ce serait le Comité de Vérification Environnementale qui aurait suggéré l'idée. Et d'après la campagne Cut the Cup Waste, organisée par The Independent, la majorité du public britannique serait en faveur d'une telle taxe.

Mais les ministres ont finalement rejeté la proposition en mars dernier, malgré la nécessité d'une telle taxe, rapporte The Independent. "Cette recherche montre à quel point les frais supplémentaires sur les contenants sont efficaces pour réduire les déchets plastiques", a déclaré Mary Creagh, présidente du Comité, qui regrette la décision finale du gouvernement.

Même si l'instauration d'une taxe sur les tasses ne s'est pas faite, les autorités ne baissent pas pour autant les bras. Ils ont annoncé le 28 mars dernier leur intention d'instaurer un système de consigne sur les bouteilles en plastique.

Il reste des efforts à fournir

Malgré cette bonne nouvelle pour l'écosystème marin, les experts ont cependant précisé que la quantité totale de déchets en eau profonde est restée à peu près constante en raison de l'augmentation du nombre d'autres articles en plastique.

Ainsi, pour réduire la pollution des océans, des objets comme les bouteilles ou les débris de pêche doivent être aussi vigoureusement traités que les sacs en plastique.

Chavagne Mailys

Nos partenaires