Ouverture en Wallonie du premier magasin "zéro déchet"

07/12/15 à 15:44 - Mise à jour à 08/12/15 à 09:12

Source: Rtbf

Le magasin "La Petite Constance" à Tournai a misé sur la réduction des déchets pour aider la planète. Le magasin ne produira aucun déchet, rapporte la RTBF.

Ouverture en Wallonie du premier magasin "zéro déchet"

Près de Tournai, le premier magasin zéro déchet, "La Petite Constance", à ouvert ses portes © La Petite Constance

La réduction de déchet est un enjeu économique et écologique important. Le concept de magasin "zéro déchet" existait déjà à Anvers. Constance Vander Maren, une jeune femme de 23 ans, a décidé d'ouvrir sa propre boutique sans déchet près de Tournai. Son magasin est le premier du genre en Wallonie. L'initiatrice du magasin possède une formation de diététicienne mais c'est le poids de ses poubelles qu'elle a voulu réduire, explique la RTBF. Son intérêt pour le bio l'a amenée à une recherche plus approfondie. Pour Constance, la réduction des déchets est aussi bien dans l'intérêt du client que du producteur et de la planète. Sans emballage, ces produits bios coutent jusqu'à 30% de moins qu'emballés.

Les étagères de "La Petite Constance" sont donc très épurées. On n'y trouve aucune boite ou sachet. A la place, une série de distributeurs munis d'une petite pelle ou d'une manette. Les fruits secs, biscuits, céréales et autres produits sont emportés dans des contenants apportés par le client lui-même. Du côté des cosmétiques, les produits sont emballés dans du carton recyclable. Les clients doivent s'organiser avant de faire leurs courses, mais cela ne semble pas leur poser de problème. La boutique met aussi en vente des petits sachets en tissu et des bocaux en verre.

Pour calculer les poids des produits, la jeune tournaisienne pèse d'abord le contenant du client puis le déduit. Le seul problème rencontré concerne les liquides. Il est en effet plus difficile d'évaluer le contenu d'une bouteille. Pour cela, le magasin fonctionne avec le système des consignes. Pour éviter le gaspillage, Constance Vander Maren fait appel à une société qui reprend les bouteilles utilisées, les lave et les lui rend. La vente en vrac exige toutefois une rigueur encore plus grande sur le plan sanitaire.

Ce genre de magasin zéro déchet commence à se développer dans les grandes villes d'Europe. Constance Vander Maren quant à elle, a décidé de s'installer à Tournai, mais pas dans le centre-ville. S'installer dans une zone rurale constitue un sacré pari, mais cela semble pourtant bien fonctionner.

E.D

En savoir plus sur:

Nos partenaires