Les voitures émettent environ 121 grammes de CO2 en Belgique

15/04/15 à 14:15 - Mise à jour à 14:15

Source: Belga

Le taux d'émission de CO2 des nouvelles voitures commercialisées en Belgique l'année passée était légèrement sous la moyenne européenne, indiquent mercredi les statistiques provisoires pour 2014 de l'Agence européenne pour l'environnement (AEE). La vente de voiture électrique a en outre bondi dans le pays, comme dans beaucoup d'autres en Europe.

Les voitures émettent environ 121 grammes de CO2 en Belgique

© Thinkstock

Contrairement au retour de la croissance dans les ventes d'automobiles sur le Vieux Continent (12,5 millions en 2014), les nouvelles immatriculations sont restées stables en Belgique. Un peu plus de 485.000 nouvelles voitures ont été enregistrées dans le pays en 2014, contre 490.000 en 2013 et 2012.

Ces voitures fraichement mises en circulation émettent toujours moins de CO2, à savoir 121,3 grammes par kilomètre parcouru (g/km), contre 124 g/km en 2013 et 128 g/km en 2012. La Belgique s'inscrit dans la tendance européenne de réduction générale des émissions et se place même légèrement en dessous de la moyenne de l'Union qui est de 123,4 g/km de CO2. Les voitures commercialisées aux Pays-Bas, en Grèce et au Portugal sont les plus propres (respectivement 107, 108 et 109 g/km).

En passant déjà sous la barre des 130 grammes de CO2/km émis en moyenne en 2013, l'Union européenne a atteint plus tôt que prévu son objectif de réduction de CO2 pour 2015. Le prochain objectif est de 95 g/km d'émissions de CO2 maximum par les nouvelles voitures mises en circulation en 2021.

L'AEE note en outre que la vente de voiture électrique a bondi de 57% entre 2013 et 2014. Les ventes ont atteint des records en France (10.7000), en Allemagne (8.500) et au Royaume-Uni (6.700), même si la portion du parc automobile électrique reste infime en Europe (38.000). En Belgique, le nombre de voitures électriques a également plus que doublé, en passant de 500 en 2013 à 1167 en 2014.

La Fédération Belge de l'Automobile et du Cycle (FEBIAC) explique cette augmentation par l'apparition de nouveaux modèles en Belgique, l'offre s'élargissant de 5 à 17 modèles, précise le porte-parole Christophe Dubon. Il note aussi que les entreprises sont plus en mesure d'acquérir ce type de véhicules que les particuliers, pour qui l'investissement reste élevé.

En savoir plus sur:

Nos partenaires