Les goélands bloquent l'extension du port de Zeebruges

24/03/14 à 14:15 - Mise à jour à 14:15

Source: Le Vif

Le tribunal de Bruges a ordonné l'interruption de la construction de deux hangars et de deux parkings dans le port de Zeebruges. L'association flamande de protection des oiseaux, Vogelbescherming Vlaanderen, a porté plainte, car les travaux menacent les derniers lieux de couvaison des goélands en Flandre.

Les goélands bloquent l'extension du port de Zeebruges

© Thinkstock

Selon l'association de protection des oiseaux, les travaux menacent "les endroits de prédilection de la dernière grande nuée flamande de goélands argentés et de goélands bruns". Les possibilités d'incubation de 6.500 couples seraient en danger. Si ces endroits d'incubation disparaissaient, les oiseaux pourraient se rabattre sur les toits et générer des nuisances.

Le permis de construire a été délivré l'année passée, mais selon Vogelbescherming Vlaanderen les travaux ont commencé alors que le permis environnement n'a pas encore été accordé. Le juge a condamné l'entreprise de construction à 50.000 euros d'astreinte par jour de poursuite des travaux.

Interrogé par le journal De Morgen, Joachim Coens, l'administrateur délégué du port de Zeebruges plaide également pour une solution au problème des mouettes : "Elles bloquent le développement du port. Nous l'avons agrandi artificiellement pour s'apercevoir que nous ne pouvons pas construire sur les parties les plus précieuses du nouvel avant-port".

L'association de protection des oiseaux plaide pour la création d'une île pour mouettes d'une surface de 20 hectares au large de Zeebruges.

Le goéland argenté et le goéland brun sont protégés depuis mai 2009. Pour cette raison, il est interdit de retirer ou de détruire les nids, qu'ils soient achevés ou en construction. Les travaux au port de Zeebruges tombent en pleine saison de nidification.

Belga/ CB

En savoir plus sur:

Nos partenaires