Le Belge ne choisit plus les voitures les moins polluantes

30/09/12 à 13:04 - Mise à jour à 13:04

Source: Le Vif

La suppression des primes fédérales pour les voitures écologiques fin 2011 ne pousse plus le Belge à se tourner automatiquement vers les voitures les moins polluantes, écrit ce dimanche le journal De Zondag. En outre, les émissions moyennes de CO2 ont augmenté pour la première fois depuis plusieurs années, passant de 123 grammes par kilomètre en 2011 à 131,2 grammes.

Le Belge ne choisit plus les voitures les moins polluantes

© Thinkstock

Les émissions de CO2 de la voiture moyenne ont fortement baissé en Belgique ces six dernières année, passant de 157 grammes de dioxyde de carbone (CO2) par kilomètre en 2006 à 123 l'an passé. Mais cette baisse a connu un arrêt pour la première fois durant les huit premiers mois de 2012.

Il s'agit d'une rupture de tendance très marquée, a indiqué le porte-parole de la Fédération de l'Automobile et du Cycle (Febiac), Joost Kaesemans. "L'incitant qui poussait à prendre le modèle le moins polluant est parti et on en voit directement la conséquence. Les chiffres prouvent à quel point l'intervention fiscale du gouvernement influence le comportement d'achat."

La tendance est toute autre pour les voitures de société. La nouvelle réglementation pour les avantages en nature a un impact important sur le choix de la motorisation et dès lors des émissions de CO2. Les voitures de sociétés sont devenues plus écologiques que les voitures de particuliers, indique ainsi M. Kaesemans.

Levif.be, avec Belga

Nos partenaires