La consommation mondiale de poissons grimpe en flèche

19/05/14 à 16:44 - Mise à jour à 16:44

Source: Le Vif

La consommation mondiale de poissons a grimpé en flèche au cours des 50 dernières années et a pratiquement doublé entre 1960 et 2012, en grande partie grâce à l'aquaculture, selon un rapport de l'Organisation des Nations unies pour l'agriculture et l'alimentation (FAO) publié lundi.

La consommation mondiale de poissons grimpe en flèche

© Thinkstock - image d'illustration

Selon la FAO, la consommation mondiale par tête a atteint 19 kilos par an - contre 10 kilos en 1960-, soit 158 millions de tonnes en 2012, "10 millions de tonnes de plus qu'en 2010".

Si les captures marines sont demeurées stables par rapport à 2010 avec environ 80 millions de tonnes, en revanche "la production aquacole mondiale a affiché un record de plus de 90 millions de tonnes en 2012", dont la Chine a représenté plus de 60% du total, précise-t-elle.

La FAO signale tout de même que pour continuer de croître "de façon durable", l'aquaculture devra devenir moins dépendante du poisson sauvage pour nourrir ses élevages.

Le poisson représente désormais 17% des apports en protéines dans le monde et jusqu'à 70% dans certains pays côtiers. Il fait vivre 10 à 12% de la population mondiale, soit quelque 60 millions de personnes, en grande majorité (84%) en Asie. "Depuis 1990, l'emploi dans le secteur a progressé plus vite que la croissance démographique", insiste la FAO.

Selon ce rapport intitulé "La situation mondiale des pêches et de l'aquaculture", le poisson est ainsi devenu "l'un des denrées les plus échangées à l'échelle mondiale".

En outre, plus de la moitié (54%) des exportations en valeur (et plus de 60% en volume) étaient réalisées par des pays en développement en 2012, ce qui fait de la pêche et de l'aquaculture un élément de développement "décisif" de nombreuses économies locales.

Nos partenaires