Elections14 - Le PP assignera en justice la RTBF et RTL-TVi pour passer à l'antenne

06/02/14 à 13:10 - Mise à jour à 13:10

Source: Le Vif

(Belga) Le Parti Populaire (PP) assignera en justice la RTBF et RTL-TVi afin de bénéficier d'un temps d'antenne conséquent en vue des élections du 25 mai, a annoncé jeudi son président, Mischael Modrikamen.

Elections14 - Le PP assignera en justice la RTBF et RTL-TVi pour passer à l'antenne

Le PP n'a guère bénéficié de l'attention des deux chaînes de télévision, estime-t-il. Selon ses calculs, il n'a été invité que deux fois au cours des deux années passées dans l'émission de débat politique "Mise au point" (RTBF) contrairement au PTB et au FDF qui ont eu droit à des invitations un peu plus fréquentes. Et depuis octobre 2010, il dit n'avoir pas eu droit à une seule invitation de RTL-TVi. "On voit beaucoup le PTB sur les chaînes de télévision et en radio. Il y a une ouverture envers le PTB, qui ne me gêne pas même si je combats leurs positions. Mais ce qui est anormal, c'est que le PP n'ait pas accès aux télévisions", a souligné M. Modrikamen. A trois mois des élections, le parti de droite dénonce le dispositif électoral mis au point par la chaîne publique qui, à ses yeux, réserve une place insuffisante aux "listes démocratiques francophones non représentées" dans un groupe politique reconnu dans une assemblée parlementaire. Le temps d'antenne sera plafonné à 10% avec un maximum un tiers par liste. En d'autres termes, le PP n'aura pas droit à plus de 3% du temps d'antenne alors qu'aux élections de 2010, sur la circonscription du Sénat, il était la 5ème liste. Le test électoral que proposera en outre la RTBF aux téléspectateurs sera en outre limité aux cinq partis traditionnels (PS, MR, cdH, Ecolo et FDF). "Ce dispositif complètement anti-démocratique est digne de la 'Walbanie'", a lancé M. Modrikamen. Le PP introduira des actions en justice la semaine prochaine contre les deux chaînes. En septembre 2012, le parti avait déjà attaqué la RTBF en référé et avait obtenu gain de cause, sans que le tribunal ne prononce toutefois d'astreinte. En juin 2013, la Cour d'appel de Bruxelles avait estimé qu'il n'y avait pas d'urgence. (Belga)

Nos partenaires