Elections 2014 - "Je dois m'excuser; je me suis exprimé sans y avoir été invité"

01/09/13 à 13:22 - Mise à jour à 13:22

Source: Le Vif

(Belga) Siegfried Bracke s'excusera au sein de son parti lundi pour "avoir parlé sans y avoir été invité" de la nouvelle stratégie N-VA, a-t-il indiqué dimanche dans De Zevende Dag. Le député N-VA a confirmé, tout comme le président de parti Bart De Wever l'a fait samedi, que le parti voulait rapidement entrer dans un gouvernement fédéral après les élections, même si la Belgique n'est pas encore sur le chemin d'une confédération.

Selon Siegfried Bracke, la N-VA n'a pas pour autant renoncé au confédéralisme, a-t-il assuré après l'interview très controversée parue samedi dans la presse. "On ne peut pas résoudre les problèmes socio-économiques, sans s'attaquer également à la structure." Il était néanmoins bien question d'une nouvelle stratégie qui n'avait toutefois pas encore été discutée dans les hautes sphères du parti. "J'ai parlé alors que je n'y avais pas été invité", a affirmé le député N-VA qui évoquait "des considérations que nous avions eues en petit comité". Samedi, le président du parti nationaliste avait déjà évoqué le tournant de la N-VA comme "une bonne option stratégique". Concrètement, la N-VA voudrait mettre sur pied, après les élections, un "gouvernement de relance socio-économique temporaire", avec des familles politiques proches de ses idées, et donc sans le PS. "Si le PS remarque que la politique fédérale ne sert plus ses intérêts, si la Belgique actuelle ne lui est plus favorable, il voudra alors bien parler" de confédéralisme, avait détaillé M. De Wever. Un gouvernement provisoire ne pourrait ainsi voir le jour, d'après lui, que si les partis impliqués esquissent ensemble les lignes de forces du confédéralisme (Belga)

Nos partenaires