Dopage dans centres de fitness: la Fédération Wallonie-Bruxelles attend son label ADEPS

31/01/13 à 19:09 - Mise à jour à 19:09

Source: Le Vif

(Belga) En réaction au pourcentage alarmant de cas de dopage constatés en 2012 par les autorités flamandes dans les centres de fitness, le ministre des Sports de la Fédération Wallonie-Bruxelles (FWB), André Antoine, a expliqué jeudi être en attente du feu vert du Conseil d'Etat pour le lancement d'un label ADEPS spécial pour ce type de centre.

Selon le rapport annuel 2012 publié mercredi par le centre flamand de lutte contre le dopage (Vlaamse Dopinglijn), 28,6% des contrôles effectués dans des centres de fitness étaient positifs. Côté francophone, "les centres qui respecteront les grandes valeurs du sport se verront remettre un label spécifique de qualité. Grâce à cela, ils seront répertoriés dans des listes visant à assurer leur promotion dans les différentes provinces", a précisé M. Antoine. Non obligatoire, les centres pourront cependant perdre ce label s'ils ne respectent pas les réglementations en vigueur, sur la protection des mineurs, par exemple; ou si l'administration constate l'usage de produits dopants. "Soyons clair, il y aura des contrôles dans les centres de fitness dès 2013. Par le passé, nous avons pu constater du côté des haltérophiles et des bodybuilders le recours fréquent, voire permanent, à des anabolisants. Nous voulons y mettre un terme. De plus, le contrôle positif d'un sportif pourrait se transformer plus tard en dossier pénal", a prévenu André Antoine. En Flandre, en 2012, 105 centres de fitness ont été contrôlés. Dans 28,6% des cas, le test était positif, principalement aux anabolisants. (VIM)

Nos partenaires