Dix ans requis pour avoir brûlé un homme et l'avoir sodomisé avec une raclette

05/09/12 à 12:44 - Mise à jour à 12:44

Source: Le Vif

(Belga) Le ministère public a requis mercredi, devant le tribunal correctionnel de Charleroi, 9 et 10 ans de prison à l'encontre de deux marginaux poursuivis pour huit préventions, dont tortures et viol. Ils avaient ligoté, tabassé et sodomisé la victime avec une raclette, avant de l'asperger d'essence et de lui bouter le feu.

Outre les faits de tortures et de viol, les prévenus, Kévin N. et Xavier J., doivent répondre d'extorsion, coups prémédités, séquestration, fraude informatique, menaces et bris de scellés. Kévin N. était hébergé depuis six mois à Manage par Daniel, le compagnon de sa mère qui lui aurait reproché de vivre à ses dépens, ce qui l'aurait mis en colère. Dans la nuit du 11 au 12 décembre 2011, le jeune homme et son cousin ont ligoté Daniel et lui ont porté des coups. Ils ont ensuite découpé son pantalon, puis son slip, et auraient introduit un manche de raclette dans son anus. Les prévenus l'ont enfin aspergé d'essence avant de lui bouter le feu, le brûlant grièvement. La substitute Dominique Lierneux a réclamé des peines de 10 ans de prison ferme pour Kévin N. et 9 ans pour Xavier J., qui a éteint les flammes tandis que son complice riait. Mes Burgue et Vervaeren ont quant à eux sollicité le sursis probatoire pour leurs clients qui nient uniquement le viol. Jugement le 19 septembre. (PVO)

Nos partenaires