Diplomate suspecté d'espionnage: Reynders évoque un renforcement du screening

05/10/12 à 17:06 - Mise à jour à 17:05

Source: Le Vif

(Belga) Le ministre des Affaires étrangères, Didier Reynders, a évoqué la possibilité de mieux évaluer à l'avenir les candidats diplomates, après les révélations sur un consul belge soupçonné d'espionnage au profit de la Russie.

Selon le chef de la diplomatie belge, cette tâche ne devrait pas revenir au seul département des Affaires étrangères, mais y associer aussi d'autres services comme la Sûreté de l'Etat. M. Reynders n'a pas souhaité commenter davantage le dossier sur le fond avant le conseil des ministres. Il toutefois confirmé qu'une plainte avait été déposée l'an dernier et que les Affaires étrangères attendaient à présent une réaction du parquet fédéral ou du parquet de Bruxelles. Il s'agit là de la procédure logique en pareil cas, a expliqué le ministre. M. Reynders a également souligné le fait que les procédures d'examen avaient bien fonctionné dans le cas présent. Le département des Affaires étrangères a confirmé vendredi, après les révélations du MO-Magazine, qu'un diplomate belge avait été suspendu "il y a un peu plus d'un an" à la suite d'indications "d'infractions à la sécurité". Celles-ci ont conduit au dépôt d'une plainte auprès du parquet fédéral. Selon le magazine, l'intéressé, âgé de 57 ans et originaire de Bruges, a été rappelé l'an dernier de Copenhague et suspendu de ses fonctions. Il est soupçonné d'avoir entretenu, durant une vingtaine d'années, des contacts avec les services secrets russes KGB et SVR. (PVO)

Nos partenaires