Développement durable - La FEB est opposée à un verdissement de la fiscalité

20/03/13 à 17:00 - Mise à jour à 17:00

Source: Le Vif

(Belga) La FEB n'est pas d'accord avec un "verdissement" de la fiscalité, à savoir un glissement de la fiscalité du travail vers une fiscalité environnementale et ce malgré le fait qu'un tel objectif est repris dans les recommandations de l'Union européenne pour la Belgique, a indiqué Philippe Maystadt, président du Conseil Fédéral du Développement Durable (CFDD).

Développement durable - La FEB est opposée à un verdissement de la fiscalité

M. Maystadt a été entendu mercredi par la Commission spéciale de la Chambre "Climat et développement durable" pour y présenter les priorités du Conseil pour les cinq années à venir. "Malheureusement, malgré trois réunions du bureau et un réaménagement du texte initial, la FEB n'a pas marqué son accord avec le texte présenté à l'assemblée générale", a dit M. Maystadt. Celui-ci a expliqué qu'il avait proposé de retenir trois axes comme priorités reprenant notamment comme thème la transition vers une économie bas carbone. M. Maystadt a ajouté qu'il avait été surpris de constater dans cette perspective l'opposition de la FEB à tout "verdissement" de la fiscalité. "C'est la première fois que je me trouve devant une telle arrogance. La FEB a dit non sans même expliquer la raison de son refus". La FEB, dit M. Maystadt, part du principe qu'une augmentation de la fiscalité verte entraînera une augmentation des prix qui se répercutera dans l'index. "Je sais que l'index est un sujet délicat chez nous, mais cela ne doit pas être une raison de refuser d'ouvrir le débat". M. Maystadt a souligné qu'il avait consacré beaucoup de temps au Conseil. Il fera une nouvelle tentative pour tenter d'arriver à un accord mais a aussi laissé entendre que s'il ne réussit pas "il en tirera des conclusions sur le plan personnel". (ALN)

Nos partenaires