Deux cents demandeurs d'asile afghans logés jusque lundi dans un bâtiment à Saint-Gilles

04/10/13 à 20:11 - Mise à jour à 20:11

Source: Le Vif

(Belga) Deux cents des demandeurs d'asile afghans expulsés jeudi 26 septembre de leur squat de la rue du Trône, à Ixelles, ont retrouvé un logement temporaire dans un bâtiment désaffecté à Saint-Gilles. Le propriétaire des lieux a en effet accepté leur présence jusqu'à lundi.

Deux cents demandeurs d'asile afghans logés jusque lundi dans un bâtiment à Saint-Gilles

Les 200 demandeurs d'asile afghans ont retrouvé un hébergement, dans le courant de la journée de vendredi, dans un bâtiment vide situé au 54 de la chaussée de Charleroi. Diverses associations ont fait appel au secrétaire d'Etat bruxellois au Logement, Christos Doulkeridis (Ecolo), afin qu'il prenne contact avec le propriétaire du bâtiment pour négocier une occupation temporaire. Le propriétaire des lieux, la société Ecotack, a accepté de les héberger jusque lundi, mais il a précisé que des tractations étaient en cours pour vendre le bâtiment. Un acheteur devrait en effet se présenter mardi pour visiter les lieux. Par ailleurs, le Conseil du contentieux des étrangers a suspendu les arrêtés d'expulsion d'au moins dix des 42 demandeurs d'asile afghans qui avaient été arrêtés la semaine passée. Les arrêts du conseil du contentieux des étrangers indiquent que l'Office des étrangers a pris sa décision trop rapidement et n'a pas étudié la situation actuelle en Afghanistan, a précisé l'avocat Ivo Flachet, qui représente plusieurs demandeurs d'asile. Toutefois, l'Office des étrangers refuse de les libérer. (Belga)

Nos partenaires