Désert médical en France: même problème en province de Luxembourg?

22/10/12 à 10:17 - Mise à jour à 10:17

Source: Le Vif

(Belga) La mort d'un nouveau né en France, après un accouchement dramatique sur une autoroute faute d'un hôpital à proximité, renvoie en Belgique à la problématique des hôpitaux en province de Luxembourg.

Le "désert médical", décrié par le président français François Hollande, pourrait-il s'installer également dans le sud de la Belgique? A l'hôpital de Bastogne, notamment, le service de maternité a été fermé il y a cinq ans. A Virton , c'était il y a dix ans déjà. Depuis, les femmes habitant ces régions doivent se rendre à Arlon, Marche-en-Famenne ou Libramont pour accoucher. "Cette problématique française vécue dans le Lot n'est pas tout à fait similaire à ce que l'on vit en province de Luxembourg. La personne concernée en France a dû quitter l'hôpital pour faire un trajet d'à peu près 1h20 pour se rendre dans une maternité. En province de Luxembourg, les sites hospitaliers sont séparés à l'heure actuelle de 20 à 30 minutes", confie le docteur Philippe Deleuse, porte-parole de Vivalia, l'intercommunale en soins de santé en province de Luxembourg. "C'est vrai qu'il y a déjà eu par le passé la fermeture des maternités à Virton et Bastogne, mais nous n'avons jamais eu d'incident sérieux à déplorer comme celui s'étant produit en France". Rebondissant sur les propos de François Hollande qui veut réduire à 30 minutes maximum la durée pour apporter des soins en urgence à une personne en difficulté, le directeur médical des sites hospitaliers de Marche, Bastogne et Vielsalm assure que cet intervalle médical libre est de 15 minutes en province de Luxembourg. (PVO)

Nos partenaires