Des couples d'hommes en lice, une première au Mondial de tango de Buenos Aires

23/08/13 à 07:30 - Mise à jour à 07:30

Source: Le Vif

(Belga) Des couples d'hommes dansant sensuellement ont bousculé la tradition au Mondial de tango de Buenos Aires, un univers plutôt macho et conservateur. Pour la première fois de l'histoire de cette compétition phare, où se pressent les meilleurs danseurs du monde, trois couples d'hommes et un de femmes, briguent le titre le plus prestigieux de la planète tango.

Des couples d'hommes en lice, une première au Mondial de tango de Buenos Aires

Les spectateurs avisés de la 11e édition du Mondial ont ovationné Juan Pablo Ramirez et Daniel Arroyo, alors qu'un classique des années 1940 résonne dans l'immense Centre municipal des expositions. Né dans les bordels de Buenos Aires à la fin du 19e siècle, le tango, inscrit en 2009 au patrimoine mondial immatériel de l'Unesco, était dansé à cet époque entre messieurs soucieux de s'aguerrir avant de danser avec les prostituées. D'abord méprisé, considéré comme une danse des bas quartiers, ce n'est qu'à la fin des années 1910 que le tango gagne en respectabilité en Argentine. "Nous respectons les codes et nous fréquentons les milongas (les salons traditionnels où on danse le tango, ndlr) sans les mouvements de jambes entre-mêlées. Notre but (c'est qu'on oublie que nous sommes un couple d'hommes) et qu'on nous dise: 'quel talent! '", explique Daniel Arroyo, 18 ans, sous le regard bienveillant de son partenaire depuis six mois, Juan Pablo Ramirez, un danseur professionnel de 34 ans. Pas de postures lascives ni de jambes entre-mêlées, pour ne pas heurter les sensibilités, les deux hommes dansent sobrement. Dans une Argentine où le mariage gay a été légalisé en 2010, des milongas gays ont vu le jour à Buenos Aires. Aussi, le directeur du Mondial de tango Gustavo Mozzi, également compositeur et musicien, s'attendait à voir des couples d'hommes pointer le bout de leurs souliers, car aucune règle ne les a jamais empêchés d'y participer. "Cela signifie qu'il y a une ouverture dans le circuit tango, remarque-t-il. De nouvelles générations prennent leur place; évolution, changement, vitalité". (Belga)

Nos partenaires