Dernière rentrée de la Chambre avant la mère de toutes les élections

08/10/13 à 16:48 - Mise à jour à 16:48

Source: Le Vif

(Belga) L'assemblée plénière de la Chambre a effectué mardi, sa rentrée officielle, conformément au prescrit constitutionnel, à cinq mois de la dissolution des assemblées. Le Sénat en a fait de même, un événement qui devrait être le dernier de l'histoire de la Haute assemblée appelée à devenir une institution non permanente représentée essentiellement par des élus indirects.

Dernière rentrée de la Chambre avant la mère de toutes les élections

"Nous savons toutes et tous ce que cela impliquera sur le calendrier et le rythme de nos travaux et j'espère que cela n'aura pas trop d'impact négatif sur le climat de ceux-ci", a lancé le président de la Chambre, André Flahaut, dans son discours de rentrée. Il a appelé l'ensemble des groupes politiques à faire preuve d'abnégation, conscient que "le sprint final que nous lançons aujourd'hui sera sans nul doute parsemé d'obstacles". Un certain nombre de défis attendent en effet, encore, les parlementaires, et singulièrement la majorité (institutionnelle), alors que la réforme de l'Etat et le budget 2014 doivent encore être votés. Le budget est en discussion au sein du comité ministériel restreint, raison qui a poussé le Premier ministre Elio Di Rupo à reporter d'une semaine son discours sur l'état de l'union, une manoeuvre qui tend à devenir habituelle ces dernières années alors que s'imposent de nouvelles obligations européennes. La Chambre a reconduit jeudi son Bureau sortant et rendu hommage à des anciens députés disparus récemment. Le président a souligné que l'assemblée devrait également réfléchir durant les prochains mois à sa nouvelle organisation après la réforme du parlement et de ses règles déontologiques. La réunion avait commencé par une salve d'applaudissements à l'adresse de François Englert qui s'est vu décerner jeudi le prix Nobel de physique. (Belga)

Nos partenaires