Denderleeuw - La N-VA n'a jamais sollicité le Vlaams Belang, affirme Ben Weyts

10/01/13 à 13:25 - Mise à jour à 13:25

Source: Le Vif

(Belga) Le vice-président de la N-VA, Ben Weyts, a dit jeudi son étonnement devant "l'hystérie" qui entoure la polémique née à Denderleeuw à propos du cordon sanitaire. La N-VA n'a jamais cherché le soutien du Vlaams Belang, a-t-il expliqué.

Denderleeuw - La N-VA n'a jamais sollicité le Vlaams Belang, affirme Ben Weyts

"La N-VA n'a jamais sollicité le soutien du Vlaams Belang, et encore moins offert une contre-prestation", a indiqué le député dans un communiqué. Le député dénonce d'autant plus les réactions des "partis traditionnels" que, selon lui, ces derniers se sont servis du soutien du parti extrémiste par le passé, au niveau local mais aussi au niveau régional. En janvier 2004, au parlement flamand, le sp.a et l'Open Vld avaient atteint la majorité des deux tiers nécessaires pour créer des circonscriptions provinciales aux élections régionales grâce au vote positif du Vlaams Belang, a-t-il rappelé. "Il n'avait alors pas été question d'un tel scrupule", a ajouté M. Weyts. M. Weyts indique par ailleurs que son parti continue à chercher une solution en vue d'une gestion stable de la commune de Flandre orientale dans les six années qui viennent, "pendant que les discussions parfois hystériques se poursuivent". Mercredi soir, à Denderleeuw, la coalition composée du CD&V et de la N-VA a bénéficié du soutien du parti d'extrême droite lors de la désignation, par un scrutin à bulletins secrets, du président du conseil communal et d'échevins. (DIRK WAEM)

Nos partenaires