D. Gosuin reste très méfiant après l'annonce de mesures à court terme par M. Wathelet

06/05/14 à 20:59 - Mise à jour à 20:59

Source: Le Vif

(Belga) En adaptant partiellement les routes aériennes à la dernière minute, le secrétaire d'Etat Melchior Wathelet reconnaît sa faute politique d'avoir mis en oeuvre un plan sans aucune concertation et sans aucune évaluation préalable, a affirmé mardi soir le député-bourgmestre d'Auderghem, Didier Gosuin.

D. Gosuin reste très méfiant après l'annonce de mesures à court terme par M. Wathelet

"M. Wathelet nous traite de tous les noms depuis des semaines pour finalement constater l'évidence : son plan constitue un survol abusif et illégal de Bruxelles. Il en apporte la preuve éclatante aujourd'hui en modifiant certaines routes sans augmenter, a priori, les nuisances sur l'Oostrand (ndlr: périphérie est de l'aéroport). Ce que je lui réclame depuis des mois semble donc possible. Mais je me refuse de crier victoire car ces adaptations sont à nouveau bricolées sans concertation et sans évaluation et ne répondront, dans le meilleur des cas, que partiellement au problème du survol abusif de la capitale", a commenté celui qui est à la base de l'arrêté fixant les normes bruxelloises de bruit à ne pas dépasser. Didier Gosuin a par ailleurs regretté le caractère tardif de cette décision du secrétaire d'Etat qui est "resté accroché à son plan trop longtemps en ignorant systématiquement les légitimes critiques". Le député-bourgmestre d'Auderghem a encore demandé qu'une réunion d'information officielle ait lieu cette semaine avec les bourgmestres concernés et les associations. "Dans ce dossier, on a trop fait de désinformation pour ne pas être méfiant. Ces mesures peuvent aussi relever d'un bricolage électoral qui ressemble à du football panique", a-t-il conclu. (Belga)

Nos partenaires