Crash d'un avion malaisien en Ukraine - La presse russe s'interroge sur les coupables

18/07/14 à 09:38 - Mise à jour à 09:38

Source: Le Vif

(Belga) La presse russe s'interrogeait vendredi sur l'identité des responsables du crash de l'avion malaisien, transportant près de 300 passagers, dans l'Est de l'Ukraine.

Crash d'un avion malaisien en Ukraine - La presse russe s'interroge sur les coupables

"Qui a abattu l'avion", titrait le quotidien Vedomosti. "La riche histoire des activités de guerre impliquant des séparatistes ou des groupes armés n'a jamais vu d'insurgés abattre un avion de passagers. Des missiles puissants tombent rarement entre leurs mains", poursuit le quotidien. Vedomosti rappelle cependant que, selon les agences de presse russes, le 29 juin, des insurgés s'étaient emparés d'une unité militaire où se trouvaient des missiles Bouk, capables d'atteindre des cibles à une altitude de plus de 10 kilomètres. De son côté, le journal Tvoï Den consacrait sa Une au crash avec pour légende "Les autorités de la République populaire de Donetsk (autoproclamée par les séparatistes prorusses, ndlr) affirment que l'avion a été détruit par un missile ukrainien Bouk". "Les insurgés n'ont pas de telles armes", affirme par ailleurs ce journal populaire. Le quotidien Kommersant, citant une source dans l'aviation russe, conclut que l'Ukraine portera, quel que soit le coupable, la responsabilité de la tragédie. Kiev "aurait dû entièrement interdire les vols dans les zones" en proie aux combats dans l'Est du pays, estime cette source. Celle-ci affirme que l'Ukraine avait fermé son espace aérien aux vols au dessus des zones de conflits mais seulement pour les vols dont l'altitude était inférieure à 7.800 mètres. (Belga)

Nos partenaires