Chine: nouvelle vague d'arrestations dans la région musulmane du Xinjiang

05/06/14 à 07:46 - Mise à jour à 07:46

Source: Le Vif

(Belga) Les autorités chinoises ont interpellé 29 personnes "suspectées de terrorisme" dans la région du Xinjiang, rétive à la tutelle de Pékin, a rapporté jeudi la presse d'Etat, après une série de violentes attaques dans le pays.

Chine: nouvelle vague d'arrestations dans la région musulmane du Xinjiang

Ces suspects se voient reprocher des charges d'"incitation au séparatisme" et de "trouble à l'ordre public", a précisé le site gouvernemental Xinjiang Net. Ils ont été interpellés dans la capitale régionale Urumqi, où un attentat suicide perpétré le 22 mai sur un marché a fait 39 morts et près d'une centaine de blessés. A la suite de cet attentat, le ministère chinois de la Sécurité publique s'est donné un an pour venir à bout du terrorisme, grâce à une campagne de répression musclée ciblant explicitement "l'extrémisme religieux (qui) se propage à partir du Xinjiang". La situation est actuellement très tendue dans cette région majoritairement peuplée de musulmans et où la principale ethnie, les Ouïghours, dénonce la discrimination religieuse et culturelle dont elle fait l'objet sous le prétexte de la lutte antiterroriste. La semaine dernière, les autorités chinoises ont exhibé 55 personnes, accusées notamment de "terrorisme", dans un stade du Xinjiang où des juges ont prononcé trois condamnations à mort. Des récentes attaques à l'arme blanche dans des lieux publics en Chine ont aussi été imputées par les autorités à des Ouïghours du Xinjiang. (Belga)

Nos partenaires