Charleroi: l'homme retranché en haut d'une grue en est descendu

03/04/14 à 10:29 - Mise à jour à 10:29

Source: Le Vif

(Belga) Après plus de trois heures de négociations avec les pompiers de Charleroi, l'homme qui était retranché en haut d'une grue, sur le chantier du futur commissariat de police, a accepté d'en descendre. Ce Carolo de 28 ans protestait contre plusieurs refus de permis d'urbanisme.

Vers 9h30, l'individu de 28 ans qui avait escaladé la principale grue sur le chantier du futur hôtel de police de Charleroi a accepté de se rendre, après avoir parlementé avec les pompiers et un psychologue. L'homme s'était introduit par effraction sur le site jeudi matin, muni de matériel d'escalade et de victuailles. Il s'est ainsi perché à 71 mètres, à hauteur de la cabine, et refusait d'en descendre tant que son problème d'urbanisme n'était pas réglé. En 2011, cet habitant de Mont-sur-Marchienne avait rentré des plans pour la transformation d'une maison à Marcinelle. Il s'agissait d'y construire des appartements et de détruire un hangar pour en faire d'autres logements. A plusieurs reprises, les services communaux ont refusé ces plans, à la suite de modifications de lois ou pour des modifications de détails. L'organisme bancaire du jeune homme avait accepté de prolonger son crédit à condition qu'il entame le paiement total des tranches. Dans le même temps, le service d'urbanisme reportait à nouveau son dossier à 2015. Après avoir contacté un avocat, l'intéressé a décidé d'utiliser la manière forte. Mais après avoir passé plus de trois heures en haut de la grue, l'homme a accepté de descendre de son perchoir. Il a été ramené au poste de police, où un procès-verbal de bris de clôture sera établi. La Ville et/ou l'entreprise responsable du chantier pourront intenter une procédure civile à son encontre afin d'indemniser cette matinée de retard. (Belga)

Nos partenaires