Budget 2013 - Ecolo déplore un exercice déséquilibré qui pénalise travailleurs et classes moyennes

20/11/12 à 13:47 - Mise à jour à 13:47

Source: Le Vif

(Belga) Ecolo a déploré mardi l'absence d'une vision politique dans l'accord budgétaire 2013 du gouvernement fédéral et rappelé que ses effets s'ajoutent à des mesures "d'austérité" qui pénalisent travailleurs et classes moyennes.

Les Verts rappellent que la dégressivité dans le temps des allocations de chômage, décidée antérieurement, entre d'ores et déjà en application, et que les mesures du budget 2012 sur les pensions et sur l'aide à l'isolation viennent s'y ajouter. "Pendant ce long conclave, on a appliqué une stratégie classique, celle d'agiter des épouvantails et de titiller des tabous (index, TVA, etc) en laissant croire au final qu'on a échappé au pire", décrypte le parti d'opposition. Ecolo repère dans les mesures annoncées une révision des mécanismes d'index, un gel des salaires, une diminution des dotations en sécurité sociale, mobilité ou justice, une remise en question unilatérale de la collaboration avec les entités fédérées (compétences dites usurpées, etc). Les mesures compensatoires annoncées sont à ses yeux soit la revente de décisions déjà prises (la revalorisation des allocations les plus basses est prévue dans le Pacte des Générations), soit bien trop timides pour faire réellement la différence (limitation de l'effet des intérêts notionnels ou fiscalité sur les revenus des capitaux), soit difficilement acceptables sur le plan éthique (régularisation fiscale), soit totalement insuffisantes (régulation du secteur bancaire et financier). "Le gouvernement n'a pu s'accorder sur des mesures fortes qui viseraient à mettre le secteur financier réellement à contribution", déplore encore Ecolo, considérant qu'il sera aisé d'échapper au projet de taxation des plus-values. (JAV)

Nos partenaires