Bruxelles - CoCof : Le recours contre le décret sur les quotas dans les crèches flamandes est imminent

19/10/12 à 15:45 - Mise à jour à 15:45

Source: Le Vif

(Belga) Le Parlement francophone bruxellois se prépare à soutenir vendredi en fin d'après-midi, comme un seul homme, l'introduction devant la Cour Constitutionnelle d'un recours en annulation contre le décret de la Communauté flamande du 20 avril 2012 portant sur l'organisation de l'accueil des plus petits dans les crèches, comme l'avait laissé entendre vendredi matin le ministre-président de la CoCof Christos Doulkeridis.

Formellement, c'est la présidente du parlement francophone bruxellois Julie de Groote (cdH) qui doit introduire le recours contre ce décret. Ce texte est décrié du côté francophone car il accorde la priorité dans un proportion de 55% aux enfants de néerlandophones et risque de créer un engorgement dans les institutions francophones à l'heure où Bruxelles est confrontée à un boum démographique sans précédent. Mais Julie de Groote a besoin pour ce faire d'un appui de deux tiers de l'assemblée qu'elle préside, ce qui ne faisait pas l'ombre d'un doute, vendredi à deux heures du vote, car la proposition de résolution à faire adopter dans ce sens a reçu l'appui sans équivoque de l'ensemble des chefs de groupe. Ceux-ci avaient soutenu son examen dans l'urgence, plus tôt dans la journée. Lors de sa séance de rentrée, le parlement de la fédération Wallonie-Bruxelles avait pris la même décision. "Nous avions voulu donner toutes ses chances à la concertation entre gouvernements et aux possibilités d'amender le décret. Ceci n'a pas abouti en ce qui concerne les quotas, et nous voulons montrer à quel point nous estimons qu'il s'agit d'une atteinte grave aux intérêts de tous les Bruxellois. Imaginer un décret similaire adopté par la Fédération Wallonie-Bruxelles au profit prioritaire des Bruxellois francophones ferait hurler, et à juste titre, tant c'est méconnaître la sociologie de Bruxelles", a commenté la présidente Julie de Groote. (JDD)

Nos partenaires