Vers une dissolution de l'Eglise de scientologie belge?

25/11/15 à 18:05 - Mise à jour à 18:05

Source: Belga

Le procureur fédéral Christophe Caliman a requis, mercredi, devant le tribunal correctionnel de Bruxelles, la dissolution pure et simple de l'ASBL Eglise de scientologie de Belgique. Le Bureau européen de la scientologie, l'ASBL Eglise de scientologie de Belgique et onze de ses membres sont prévenus entre autres de pratique illégale de la médecine, d'escroqueries et d'organisation criminelle.

Vers une dissolution de l'Eglise de scientologie belge?

Église de Scientologie à Malines. © BELGA/Nicolas Maeterlinck

Le procureur a requis la dissolution de l'Eglise de scientologie belge ainsi que le maximum du taux d'amende à son encontre.

Il a également requis des peines de prison d'entre six et vingt mois, avec sursis pour chacune, à l'encontre des membres et anciens membres de l'Eglise qui sont prévenus.

Néanmoins, le procureur a demandé, lors de l'audience de mardi déjà, de déclarer irrecevables les poursuites à l'encontre du Bureau européen de la scientologie.

Il n'a par ailleurs requis aucune confiscation des biens immobiliers de l'ASBL Eglise de scientologie de Belgique, laissant cela à l'appréciation du juge.

Le Bureau européen de la scientologie, l'ASBL Eglise de scientologie de Belgique et onze de ses membres sont poursuivis pour organisation criminelle, escroqueries, pratique illégale de la médecine et non-respect de la législation sur la protection de la vie privée, sur base d'une enquête de près de vingt ans débutée en 1997.

L'Eglise de scientologie de Belgique et deux de ses membres sont aussi prévenus pour avoir publié de fausses offres d'emploi en 2007 et 2008.

Le procès se poursuivra lundi avec les plaidoiries de la défense.

En savoir plus sur:

Nos partenaires