Uplace : le désenclavement du site pourrait ne pas coûter 46, mais 70 millions d'euros

24/02/15 à 19:32 - Mise à jour à 19:32

Source: Belga

Le désenclavement du site du mega-complexe commercial Uplace, à Machelen, pourrait coûter bien plus que prévu aux pouvoirs publics si l'on en croit le député écologiste flamand Hermes Sanctorum. Citant une nouveau décompte figurant dans la version adaptée de l'accord conclu entre Uplace et le gouvernement flamand, le montant pourrait grimper de 46 à 70 millions d'euros, a-t-il affirmé mardi.

Uplace : le désenclavement du site pourrait ne pas coûter 46, mais 70 millions d'euros

© PG

Pour la construction du complexe, Uplace a conclu avec le gouvernement flamand une convention permettant de donner une nouvelle destination à une friche industrielle fortement polluée. Cette convention contient aussi un volet relatif au désenclavement du site et à la part que paiera chacun des partenaires de la convention. Selon les estimations initiales de la Cour des Comptes, ces "mesures d'accompagnement liées au projet" coûteraient 46 millions d'euros aux pouvoirs publics flamands, affirme le député Groen. Toujours d'après Hermes Sanctorum, l'Inspection des Finances avait alors déjà des doutes, jugeant notamment que la part des pouvoirs publics était trop élevée par rapport à celle de l'investisseur privé (12,1 million d'euros). Le gouvernement flamand est passé outre et a malgré tout donné son feu vert pour inscrire l'opération dans son budget. Mais le 13 février dernier, la convention portant sur la dépollution du terrain a été adaptée et réévaluée. "Et qu'en ressort-il? Le coût du désenclavement pour Uplace a été porté à 70 millions d'euros", a notamment dit Hermes Sanctorum. Pour celui-ci, "ce dossier est pourri jusqu'à l'os. Tandis que l'on fait des économies sur le dos des écoles, le gouvernement flamand accepte de faire des contrats avec un magnat qui coûtent de l'argent. Il ne peut faire autrement que de revenir sur sa décision au sujet d'Uplace", a enfin dit Hermes Sanctorum réitérant le plaidoyer des Verts pour l'ouverture d'une commission d'enquête au sujet de ce dossier.

En savoir plus sur:

Nos partenaires