Une cinquantaine d'écoles secondaires seront sensibilisées mardi au cyber-harcèlement

06/02/18 à 06:14 - Mise à jour à 06:13

Source: Belga

Ce mardi, les professeurs d'une cinquantaine d'écoles secondaires du pays vont présenter à leurs élèves une animation sur le cyber-harcèlement et la protection de la vie privée sur internet. Il s'agit de vidéos développées par Child Focus, Mediawijs, Media Animation, le Conseil supérieur de l'éducation aux médias et le Centre for Cybersecurity Belgium, à l'occasion de la Journée pour un internet plus sûr.

Une cinquantaine d'écoles secondaires seront sensibilisées mardi au cyber-harcèlement

© Getty Images/iStockphoto

Le Safer Internet Day ou Journée pour un internet plus sûr est un événement annuel financé depuis 1999 par la Commission européenne. Son succès dépasse les frontières de l'Union européenne, puisqu'il est célébré dans plus de 110 pays.

Le slogan de l'édition 2018, "Un meilleur internet commence avec toi", met l'accent sur la responsabilisation des internautes, et en particulier des jeunes.

"Selon une étude menée par l'ULB fin 2016, plus de 95% des francophones âgés entre 12 et 18 ans ont un smartphone qu'ils utilisent plus de quatre heures par jour. Un jeune sur cinq a déjà fait ou vécu du sexting (jeunes qui envoient des photos d'eux-mêmes dénudés ou sexy par SMS, email, webcam...). Le cyber-harcèlement touche les jeunes dans les mêmes proportions", rappelle Child Focus qui, au sein du consortium B-BICO, participe à l'organisation de la Journée pour un internet plus sûr.

Les acteurs de ce consortium ont développé une animation à destination des professeurs du secondaire centrée sur le cyber-harcèlement et la protection de la vie privée sur internet. Selon Child Focus, une cinquantaine d'écoles se sont engagées à la présenter mardi à leurs élèves, afin qu'ils questionnent ce qu'ils postent sur les réseaux sociaux.

Cette animation, d'une durée de 50 minutes, sera disponible sur le site www.saferinternetday.be afin qu'un maximum de professeurs s'en servent tout au long de l'année, espère la porte-parole de Child Focus.

Des employés-volontaires de Proximus et Microsoft, formés par Child Focus, vont par ailleurs se rendre mardi dans plus de 259 classes de l'enseignement primaire pour sensibiliser plus de 5.500 élèves aux atouts et aux risques d'internet. Cette opération est organisée deux fois par an depuis 2010, ce qui a permis de sensibiliser jusqu'ici plus de 80.000 élèves, selon les trois partenaires du projet.

Moitié plus de signalements de fraude sur Internet

L'inspection économique a enregistré en 2017 près d'une moitié de signalements de fraude sur Internet en plus que l'année précédente, rapporte mardi Het Nieuwsblad.

Le point de contact en ligne, une coopération du SPF Economie et de la police fédérale, a reçu l'an passé plus de 9.000 signalements, contre 6.000 en 2016, ressort-il des chiffres demandés par la parlementaire Leen Dierick (CD&V) en vue de la journée pour un Internet plus sûr.

La majeure partie de tous les signalements porte sur des fraudes lors d'achats ou ventes en ligne, mais aussi des messages indésirables, comme les courriels spams, ou du phishing.

Viennent ensuite les signalements pour les "fraudes à la fenêtre", qui consistent à être assisté par téléphone par un supposé employé de Microsoft, contre rémunération. Durant l'opération, un logiciel malveillant est installé et peut obtenir les données personnelles, dont bancaires. Le point de contact a vu le nombre de signalements à ce sujet plus que tripler en un an.

Nos partenaires